Les Caves de Langhe Roero

Vous êtes ici: Home | Itinéraires | Les Caves de Langhe Roero
  • Aggiungi a Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • OKNotizie
  • Segnala su Badzu
  • Google Bookmarks

Les caves de Langhe et Roero représentent un unicum même dans le panorama vinicole varié et riche de la péninsule. Parce qu'il est vrai qu'au Piémont chaque colline est un vin et que chaque ferme est une cave. Héritage d'un Moyen Age très fragmenté, le Piémont n'a presque jamais connu le latifundium. Jusqu'à Charles-Albert et à Cavour, la noblesse ne s'était jamais intéressée à l'agriculture: les propriétés foncières n’étaient considérées qu'une simple source de rente, transférable au cas de besoin (c'est-à-dire souvent) pour poursuivre des prestigieuses carrières militaires et diplomatiques. Par conséquent, la fragmentation de la propriété au Piémont s'est développé avant et mieux que dans le reste d'Italie, et - par effet des lois de Napoléon qui abolissaient le droit d’ainesse - elle s'est amplifiée ultérieurement au cours des deux derniers siècles. Ici, et seulement ici, la ferme classique (c'est-à-dire 90% des fermes) ne produit pas plus que 50.000 bouteilles, une de dimensions moyennes arrive autour de 200 ou 300 mille bouteilles et une grande cave (dont le nombre peut être compté sur les deux mains) arrive jusqu'à un million de bouteilles! Des chiffres assez modestes si on les compare aux valeurs moyennes d'Italie, pour ne pas parler du reste du monde. De plus, les vignerons du Piémont ne produisent presque que de cépages autochtones, vinifiés en pureté, avec des méthodes de vieillissement traditionnels (les fameux grands tonneaux de chêne de Slavonie), mais même quand il choisit d'utiliser des bois français (tonneaux et barriques) c’est toujours le terroir qui donne l'empreinte, la marque de fabrication du "Vignoble du Piémont". Le résultat de ces conditions a exalté un héritage paysan orgueilleux qui a poussé au maximum la compétition entre ces micro-entreprises, faisant monter en flèche une qualité qui s’exprime à partir des vignobles peignés comme des jardins. Visiter une cave sur ces collines signifie faire un voyage dans le temps, ou chacun des ancêtres a ajouté quelque chose; il signifie rencontrer tout d'abord une famille, être accueilli dans une maison et devenir partie d'une histoire . Une histoire de fatigue et de privations qui - après tant de siècles de famine et de sacrifices - récolte enfin les fruits bien mérités. Les vins de Langhe et Roero sont aujourd'hui dans le gotha mondial des grandes bouteilles, respectés et bus, mais non par tout le monde: seulement par ceux qui ont trouvé dans le vin une heureuse alliance de culture et de plaisir.

Texte ©Pietro Giovannini